Brochure : le 4 pages de base du CIA

Ce diaporama nécessite JavaScript.

block_1block_4block_3block_2

INTERSEXES ?

« Les personnes intersexes sont nées avec des caractères sexuels (génitaux, gonadiques ou chromosomiques) qui ne correspondent pas aux définitions binaires types des corps masculins ou féminins. Être intersexe est bien plus répandu qu’on ne le pense. Selon les expert.e.s, il y a autant de personnes intersexes que de personnes rousses.

Parce que leur corps est considéré comme différent, les enfants et adultes intersexes sont souvent stigmatisé.e.s et subissent de multiples violations de leurs droits humains, tels que le droit à la santé, à l’intégrité physique, à l’égalité et à la non-discrimination et le droit à ne pas être soumis.e à la torture ou à de mauvais traitements. »

Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme

« Intersexe est un terme coupole englobant les expériences d’être né.e avec un corps ne correspondant pas à ce que la société attribue au masculin et au féminin.

Nous sommes des êtres humains né.e.s avec des caractéristiques sexuelles pouvant être attribuées aux deux en même temps, ou bien ne pas être entièrement l’un ou l’autre, ou bien encore ni l’un ni l’autre.

Nos corps et nos caractéristiques sexuelles sont des variations saines et naturelles des sexes humains.

Ces variations innées, naturelles peuvent être multiples : les organes génitaux internes et/ou externes, les structures hormonales et/ou chromosomiques peuvent ne pas correspondre aux attentes médicales et sociales, tout comme d’autres caractéristiques sexuelles telles que la masse musculaire, la répartition de la pilosité ou encore la stature, pour ne citer que celles-ci.

Bien que nous soyons né.e.s avec des variations des caractéristiques sexuelles, elles peuvent ne pas être visibles à la naissance.

Elles peuvent apparaître à différents moments : en période prénatale, durant l’enfance, à la puberté ou à l’âge adulte.

Une personne peut s’en apercevoir très tôt ou bien plus tard au cours de sa vie. Suivant les circonstances et les spécificités corporelles, certaines personnes peuvent ne pas savoir qu’elles sont intersexuées. »

Organisation Internationale Intersexe – Europe

 

Est-ce que l’intersexuation, c’est de l’hermaphrodisme ?

Le terme hermaphrodisme, employé par la médecine à partir de la fin du XIX° siècle, est biologiquement erroné : les intersexes ne sont pas des êtres mi-mâles, mi-femelles, avec un double appareil génital fonctionnel.

Cependant, certain.e.s intersexes se sont réapproprié.e.s la charge stigmatisante et exotisante du terme et en font une identité politique.

Attention, si certaines personnes intersexes l’emploient, il est très déplacé pour des personnes dyadiques de le faire.

Les personnes non intersexes sont dites “dyadiques”.

Quelle différence entre intersexe et intersexué.e ?

Dans le milieu intersexe francophone, les deux termes ont des significations nettement différentes :

– Personnes intersexuées : «désigne l’ensemble des personnes qui dérogent aux figures développementales normatives « mâle » et « femelle » créées par la médecine, et susceptibles d’être « corrigées » par celle-ci durant la tendre enfance ou à l’adolescence» .

–  Personnes intersexes : «désigne les personnes intersexuées ayant conscience de faire partie d’un groupe de personnes ayant subi la même invalidation médicale, adoptant une vision positive et non-pathologisante de leur corps et affirmant une identité politique.» (adapté de Bastien Charlebois, 2014)

Mais dans la pratique, l’anglais s’imposant toujours dans les échanges internationaux et ne comprenant pas cette nuance, il est courant de désigner indifféremment les personnes intersexes et intersexuées sous le terme général « intersexes ».

Quelles identités de genre pour les personnes intersexes ?

« Il est très important de ne pas confondre ces définitions avec des identités de genre. Ce qui caractérise d’abord et avant tout les personnes intersex(ué)es, c’est l’expérience d’invalidation sur la base du corps sexué. Les identités de genre que nous avons sont plurielles.” (Comité visibilité intersexe et OII Francophonie)

Les personnes intersexes peuvent s’identifier comme femmes, comme hommes, ou comme non-binaires; elles peuvent être cisgenres ou transgenres. Nos orientations sexuelles sont tout aussi variées que chez les personnes dyadiques.

Mais une fois opéré.e.s bébés, les enfants intersexes ne sont-illes pas mieux intégré.e.s à la société ?

Tout d’abord, toutes les personnes intersexes ne sont pas opérées à la naissance.

Et quand elles le sont, ce n’est pas souvent d’une seule opération définitive et qui « règle le problème ». La plupart subissent des opérations multiples, et/ou des « traitements » hormonaux lourds.

Certaines personnes intersexes sont opérées plus tard, dans l’enfance ou à l’adolescence, une ou plusieurs fois. D’autres ne le seront pas, ou sous d’autres prétextes médicaux, et découvriront la vérité bien plus tard. Il est donc faux de dire que les personnes intersexes naissent toutes avec des organes génitaux ambigus.

 

Mutiler et hormoner des corps sains crée d’autres problèmes de santé. Par ailleurs ce principe « préventif » maintient un mensonge sur la réalité de nos existences, ce qui fait qu’on ne laisse pas l’occasion à la société de s’y accoutumer et de nous accepter. Simultanément, ces opérations et traitements s’attaquent à notre droit à disposer de nos corps, nous renvoient une image de monstres, d’anomalies et de malformations, ce qui a un impact lourd sur notre confiance et estime en nous-mêmes et sur notre relation aux autres. Donc NON, ce n’est pas positif !

Alors l’intersexuation ça prouve que la binarité de genre c’est faux ?

L’existence de personnes qui ne correspondent pas aux normes anatomiques du masculin et du féminin prouvent que celles-ci sont des constructions sociales. Mais notre existence n’est pas un argument rhétorique contre la binarité de genre.

C’est l’existence des personnes non-binaires qui prouve que la binarité de genre n’existe pas. Les personnes intersexes peuvent être des hommes, des femmes, ou des personnes non binaires.

Prétendre que nos variations nous placent hors du champ de la binarité de genre c’est confondre marqueurs biologiques et identités de genre. C’est déshumanisant, et très violent pour celles et ceux d’entre nous qui s’identifient comme hommes ou comme femmes.

Comment inclure les questions intersexes dans les luttes LGBTIQ+ et féministes ?

Tenez compte du fait que les personnes intersexes ont toutes sortes d’identités de genres et d’orientation sexuelle. Quelques notions tout de même : selon une étude australienne, 1/3 des personnes intersexes ne se reconnaissent pas dans l’identité qui leur a été assignée à la naissance. L’écrasante majorité des personnes intersexes sont assignées filles à la naissance (et opprimées aussi comme telles). Nos variations anatomiques nous exposent à des brimades homophobes et transphobes quelle que soit la réalité de nos identités de genre et de nos orientations sexuelles.

Ne nous infantilisez pas dans une démarche humanitaire, et veillez à ne pas avoir une attitude de fascination exotisante à notre égard.

Tenez compte de nos variations quand vous parlez de l’identité de genre : toutes les femmes (même cis!) n’ont pas de vagin+utérus+ovaires fonctionnels, les représentations normées de vulves ou de corps peuvent être excluantes. D’ailleurs, la plupart d’entre nous sont stériles, donc l’assistance médicale à la procréation peut être particulièrement importante pour nous.

Dans le milieu trans, comprenez que l’injonction aux traitements hormonaux et aux opérations nous touchent plus durement, d’autant que certain.e.s d’entre nous sont insensibles à la testostérone.

De manière générale, dans les représentations schématiques que vous véhiculez, évitez de diffuser l’idée vagin/XX =AFAB (assigné.e fille à la naissance) et pénis/XY =AMAB (assigné.e garçon à la naissance) et de présenter les intersexes comme hors du champ du genre ou du sexe légal : nous sommes bien assigné.e.s à un genre, et à un sexe légal à la naissance. Nous ne sommes pas non plus « au milieu » d’un axe masculin-féminin; nos variations peuvent porter sur différents critères (caractères sexuels primaires et/ou secondaires, au niveau chromosomique, gonadique, hormonal…), ce qui fait qu’on peut plutôt se représenter comme une constellation !

 

Et puis évidemment, relayez nos revendications, formez-vous, lisez, écoutez 🙂

 

Les dates importantes :

Le 26 octobre : Journée internationale de visibilité intersexe

Le 8 novembre : Journée internationale de solidarité intersexe

 

Le drapeau intersexe :

un cercle (base des symboles de genre mais sans les excroissances les différenciant), violet (la couleur mélangeant le bleu et le rose) sur un fond jaune (la couleur qui ne comporte ni bleu ni rose).

Autres ressources :

En français :

OII Francophonie : oiifrancophonie.org

Intervisibility : intervisibility.eu/fr

En anglais :

OII Europe : oiieurope.org

OII International : oiiinternational.com

Intersex Day : intersexday.org

Le Collectif Intersexes et Allié-e-s (CIA)

Le Collectif Intersexes et Allié-e-s (CIA)  se définit comme un collectif LGBTIQ+//MOGAI, féministe inclusif, auto-organisé, à l’échelle du territoire français. Il se reconnaît dans le cadrage politique de l’Organisation Internationale des Intersexes, sans s’y rattacher formellement, ainsi que dans la déclaration de Malte et dans celle de Riga.

En particulier, il s’oppose à la pathologisation des personnes intersexes et se prononce fermement pour l’autodétermination, ce qui implique :

la fin des mutilations, stérilisations, traitements hormonaux non consentis sur des personnes intersexes quel que soit leur âge, c’est-à-dire le respect de leur intégrité physique. Cela implique le respect des droits des “malades” (puisque c’est ainsi que nous étiquettent les médecins) tels qu’établis dans la loi Kouchner, ainsi que l’abandon du terme “trouble du développement sexuel” qui les légitimise,

la pleine information des personnes intersexes, et pour les mineurEs, de leur entourage, y compris l’accès à leurs dossiers médicaux et l’accès à une information non pathologisante. Cela implique la création et l’animation de groupes de soutien et d’échanges et le partage de savoirs théoriques et historiques sur les luttes et les conditions intersexes,

la formation de tout personnel (médical, social, juridique…) en contact avec des personnes intersexes de tous âges et leur entourage,

la suppression de la mention de sexe ou de genre à l’état-civil, ainsi que le changement de prénom, et en attendant sa suppression, de genre, sur simple demande en mairie, librement et gratuitement, c’est-à-dire le respect du droit à l’autodétermination des personnes. Dans le même esprit nous visons la fin de la ségrégation sexuée de la société.

Le CIA cherche à développer des liens avec les luttes qui s’articulent particulièrement aux siennes : les luttes trans, féministes, LGB, des malades et des personnes en situation de handicap. Il s’inscrit enfin dans une perspective de solidarité internationale en maintenant des liens forts avec les organisations intersexes internationales et des autres pays du monde.

Le CIA est lancé par et pour les personnes intersexes. Il est ouvert aux allié-e-s en soutien mais les décisions seront prises exclusivement par les personnes intersexes (étant entendu que personne ne va vérifier le dossier médical de qui que ce soit..). Il administre le groupe facebook “Echanges et soutien entre personnes intersexes (ouvert aux allié.e.s)”, se dote d’une liste mail, d‘un site web et d’une page facebook. Il prévoit comme outils des campagnes d’information et de revendications, du matériel, la participation aux cadres unitaires, et au besoin l’impulsion de ceux-ci, l’apparition dans les échéances publiques et dans les médias dès lors que ceux-ci respectent nos revendications et nos personnes.

Pour nous contacter : cia.intersexes[at]gmail.com !

ciaintersexes.wordpress.com

cia.intersexes@gmail.com

Groupe facebook : Echanges et soutien entre personnes intersexes (ouvert aux allié.e.s)

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s