Qui sommes-nous?

Le Collectif Intersexes et Allié-e-s (CIA) est lancé officiellement ce mardi 8 novembre 2016, Journée Internationale de la Solidarité Intersexe.

Il se définit comme un collectif LGBTIQ+//MOGAI, féministe inclusif, auto-organisé, à l’échelle du territoire français. Il se reconnaît dans le cadrage politique de l’Organisation Internationale des Intersexes, sans s’y rattacher formellement, ainsi que dans la déclaration de Malte et dans celle de Riga.

En particulier, il s’oppose à la pathologisation des personnes intersexes et se prononce fermement pour l’autodétermination, ce qui implique :

  • la fin des mutilations, stérilisations, traitements hormonaux non consentis sur des personnes intersexes quel que soit leur âge, c’est-à-dire le respect de leur intégrité physique. Cela implique le respect des droits des “malades” (puisque c’est ainsi que nous étiquettent les médecins) tels qu’établis dans la loi Kouchner, ainsi que l’abandon du terme “trouble du développement sexuel” qui les légitimise,
  • la pleine information des personnes intersexes, et pour les mineurEs, de leur entourage, y compris l’accès à leurs dossiers médicaux et l’accès à une information non pathologisante. Cela implique la création et l’animation de groupes de soutien et d’échanges et le partage de savoirs théoriques et historiques sur les luttes et les conditions intersexes,
  • la formation de tout personnel (médical, social, juridique…) en contact avec des personnes intersexes de tous âges et leur entourage,
  • la suppression de la mention de sexe ou de genre à l’état-civil, ainsi que le changement de prénom, et en attendant sa suppression, de genre, sur simple demande en mairie, librement et gratuitement, c’est-à-dire le respect du droit à l’autodétermination des personnes. Dans le même esprit nous visons la fin de la ségrégation sexuée de la société.

Le CIA cherche à développer des liens avec les luttes qui s’articulent particulièrement aux siennes : les luttes trans, féministes, LGB, des malades et des personnes en situation de handicap. Il s’inscrit enfin dans une perspective de solidarité internationale en maintenant des liens forts avec les organisations intersexes internationales et des autres pays du monde.

Le CIA est lancé par et pour les personnes intersexes. Il est ouvert aux allié-e-s en soutien mais les décisions seront prises exclusivement par les personnes intersexes (étant entendu que personne ne va vérifier le dossier médical de qui que ce soit..). Il administre le groupe facebook “Echanges et soutien entre personnes intersexes (ouvert aux allié.e.s)”, se dote d’une liste mail, d‘un site web et d’une page facebook. Il prévoit comme outils des campagnes d’information et de revendications, du matériel, la participation aux cadres unitaires, et au besoin l’impulsion de ceux-ci, l’apparition dans les échéances publiques et dans les médias dès lors que ceux-ci respectent nos revendications et nos personnes.

Pour nous contacter : cia.intersexes[at]gmail.com !